EXTRAITS de OASIS de LUMIERE

Roman d'anticipation.

 

Extraits

16 pages sur les 280 de l'ouvrage.

Quatrieme 3

PROLOGUE

Un autre monde.

De nombreux ouvrages révèlent l'existence de Frères intra et extraterrestres qui viendraient, dans un futur proche, nous aider à construire un nouveau monde.

Cela est possible, mais il ne revient à personne de créer ce monde à notre place. Nous avons laissé le soin à d'autres de construire le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui, mais il ne nous satisfait pas et nous n'en voulons plus. Aussi est-il indispensable que nous reprenions la direction de nos créations et décidions du monde dans lequel nous souhaiterions vivre !

Nous sommes des créateurs et nous créons par la puissance de l'énergie que nous mettons en commun. Aussi, notre collaboration est-elle nécessaire afin de voir émerger un monde qui réponde à nos espérances. Si nous ne nous unissons pas, nous aurons toujours à subir des limites et personne ne lèvera ces limites pour nous.

Alors, rêvons le monde que nous aimerions voir émerger dans le futur puis, agissons ensemble pour que notre rêve se réalise.

Nous sommes nombreux à rêver d'un monde plus humain, plus juste et plus fraternel, mais sommes-nous vraiment prêts à aider et à partager ce que nous avons ?

Notre monde s'avance inexorablement vers des difficultés majeures et, un jour, il deviendra nécessaire de manifester cette solidarité que nous appelons de nos vœux.

En mille neuf cent quatre vingt dix neuf, trois Maîtres Chevaliers d'Héliopolis nous contactèrent. Ils nous apprirent que nous étions au temps de la Parousie et qu'il fallait se préparer au changement. La Parousie est la période dans l'évolution des sociétés qui se situe entre deux ères. Après l'ère des poissons émaillée de conflits, l'ère du Verseau déverse ses connaissances pour une société plus humaine.

Personne n'est en mesure de prédire l'avenir, mais il n'est pas nécessaire d'être prophète pour deviner que les phénomènes climatiques constatés aujourd'hui s'amplifieront et que nous en subirons les conséquences.

La transformation de notre société passera donc par une période de difficultés au cours de laquelle nous serons amenés à manifester notre solidarité et nos qualités d'être.

Voici ce qu'expose Soria, dans l'un de ses ouvrages :

« L’insécurité grandit, votre pouvoir d’achat diminue et votre identité se perd dans un vouloir extérieur. Certains membres de cette humanité ne supporteront plus cette charge densifiant davantage leur existence. Tant bien que mal, ils rejetteront tout en bloc.

Comme votre conscient vit aujourd’hui sans se préoccuper du bien-être des proches, Urantia et ses ides climatiques vont vous rappeler au bon sens de la fraternité. En ce moment, vous ne savez pas partager malgré une abondance extrême, mais vous allez apprendre à le faire dans un dénuement et dans l’urgence. L’égoïsme humain en prendra un coup et cela sera bien pour votre avenir. »

Les théories de mon ami Isaac, comme une partie de la littérature moderne, évoquent des dimensions plus subtiles que celle de notre plan. La science moderne reconnaît que la matière est essentiellement constituée de vide et que rien n'empêche plusieurs matières de s'interpénétrer et de coexister.

Isaac explique dans ses ouvrages comment des matières de différentes fréquences se créent lors de la phase tumultueuse de la création de l'univers et s'interpénètrent pour former sept plans imbriqués. Nous serions sur le plan de la troisième fréquence.

Beaucoup pensent que la société que nous appelons de nos vœux ne peut se construire sur ce plan et que beaucoup d'humains ne souhaitent pas collaborer à son avènement. Cela implique qu'une partie de l'humanité s'élève dans une fréquence vibratoire supérieure afin d'y construire ce nouveau monde, et que l'autre partie demeure dans cette dimension.

Les ouvrages de Soria transmettent des informations sur la transformation de notre monde et donnent des clés pour rejoindre les dimensions supérieures.

La période de transformation sera une période de difficultés majeures au cours de laquelle il sera demandé de manifester l'entraide et la solidarité.

Soria a initié le projet des Oasis de Lumière que nous reprendrons à la fin de cet ouvrage afin qu'un maximum de personnes y collabore.

Voici ce que Soria dit à ce sujet :

« Il y aura un plus grand nombre de personnes sans-abri et cheminant vers on ne sait où. Sous cet aspect, certaines seront dirigées vers d’autres êtres chargés de structurer un site physique pour ces visiteurs venus de toutes les classes sociales. Les oasis de lumière seront implantées partout sur le globe pour offrir une respiration au mental, à l’esprit et au corps ; ce seront des lieux de partage fraternel où chacun fera don de ses capacités.

Ces lieux auront pour vocation de recevoir en de courts laps de temps des gens en difficulté et de leur offrir un toit provisoire. Bientôt vos lieux de vie actuels traverseront des climats perturbés occasionnant des pertes de tous genres sur le plan physique. Avant même que ces événements n’éclatent dans votre monde, nous répondons en préparant des refuges.»

Pour comprendre ces paroles, il faut avoir lu les ouvrages de Soria et compris le grandiose destin de notre planète, après cette phase de transition où chacun devra manifester sa solidarité. La transformation de notre monde vers un Nouveau Monde passera par une période de difficultés au cours de laquelle les oasis de lumière joueront un rôle majeur.

Nous risquons des phénomènes climatiques, mais d'autres risques existent que peu de gens connaissent. J'en parlerai à la fin de l'ouvrage.

Plusieurs de mes ami(e)s ont décrit la vie future dont ils rêvent. Ensemble, nous nous sommes projetés en l'an 2060, et, sur la base des informations transmises par le groupe Soria, avons imaginé les événements susceptibles de se produire.

Nous savons, bien sûr, que tout ne se déroulera pas de la manière imaginée. Selon Soria, notre avenir sera plus grandiose que nos rêves les plus fous. Nous savons aussi que rien n'est écrit d'avance, si ce n'est les grandes étapes d'évolution des sociétés. L'humanité dispose toujours de son libre arbitre entre deux étapes. Une société plus juste et fraternelle est une étape incontournable dans le devenir de ce monde. Nous pourrions nous diriger de manière sereine vers cette nouvelle société et les oasis de lumière ne seraient pas nécessaires. Mais en observant ce monde, nous voyons bien que l'humanité ne s'oriente guère vers une société solidaire et qu'il faudra que les événements l'obligent à prendre la bonne direction. Il y a toujours un renouveau à la suite d’événements dramatiques, comme ce fut le cas après les conflits mondiaux du vingtième siècle.

Construire le réseau des Oasis de lumière est une saine précaution. J’espère que nous serons nombreux à en prendre conscience et à participer à ce projet.

Mettons surtout en application les comportements et qualités d'être conseillés dans cet ouvrage ; ils feront de nous des êtres capables de participer à l'avènement du Nouveau Monde tant espéré.

 

CHAPITRE 1 : Une nouvelle vie.

 

Nous sommes en l'an 2060.

D’incroyables phénomènes se sont produits, ouvrant la porte de la quatrième, puis cinquième dimension à une partie de l'humanité. De véritables prouesses furent réalisées en peu de temps avec l’aide de nos Frères et Sœurs de l’espace venus aider notre terre, Urantia Gaïa, à s'ancrer dans sa réalisation.

Un jour, je vis un paysage nouveau se superposer au paysage connu. Je suis prévenu de ce possible prodige, de l’existence de plans parallèles au nôtre, où la matière, tout aussi réelle que celle que nous connaissons, dispose d’une plus grande légèreté. Je sais qu’il ne s’agit pas d’une hallucination. Je suis pourtant surpris, et mieux vaut être informé de cette possibilité.

Ce qui me surprend le plus est la luminosité des paysages que je vois apparaître sur mon écran mental, mais aussi leurs incroyables couleurs. Les arbres m’apparaissent jaunes, mauves ou violets. Le ciel et la mer sont d’un bleu lumineux, étincelant ! Mais ce qui me frappe le plus est la beauté des bâtiments, aux formes rondes et harmonieuses, tous décorés de fresques multicolores.

Cette alternance de visions entre ce que je connais et ce paysage nouveau dure quelques jours, puis je me retrouve entièrement dans la nouvelle réalité, celle de la quatrième dimension. La troisième n’existe plus pour moi. Les êtres qui me sont proches ont suivi le même processus et se retrouvent, eux aussi, dans cette dimension nouvelle. Plus tard, j’apprendrai que plusieurs de mes amis sont demeurés en arrière. J’en serai chagriné. Mais j’ai appris, depuis longtemps, à respecter le parcours de chacun et je sais qu’un jour ils nous rejoindront. Cela me suffit.

Je suis étonné de me retrouver dans la même habitation, identique du point de vue géométrique à celle que je connais, mais avec de particulières différences quant à l’aspect des matériaux. Le verre me semble plus clair et transparent. Les structures aluminium qui encadrent les baies ont l’aspect de la pierre blanche. Les murs, semi transparents, ont une couleur opaline de toute beauté. La radiance des massifs de fleurs qui entourent notre demeure ravit mes sens devenus plus réceptifs. La mer a des reflets multicolores, semblables à ceux que généraient parfois, dans notre ancienne dimension, les couchers du soleil.

Cet endroit, même s’il n’est pas encore le paradis, est idyllique. Pourtant de nombreux problèmes surgissent auxquels nous devons faire face. Je ne m’y attarderai pas. Imaginez simplement que vous débarquiez dans un pays inconnu, dont les comportements sont éloignés des vôtres comme la Chine ou le Japon, que vous deviez oublier vos anciennes habitudes pour vous adapter aux coutumes locales, vous mesureriez le désarroi de certains, face à un changement aussi brutal qu'ils n'ont pas programmé ! Nous arrivons dans une dimension habitée où les êtres vivent, avec leurs coutumes auxquelles il faut s'habituer. Le plus difficile est d'apporter les soins à ceux qui ne comprennent pas ce qui leur arrive et restent plongés dans un état de prostration et d’hébétude. Ils gardent le traumatisme relatif aux phénomènes vécus que je conterai en détail plus tard.

Je me suis porté volontaire pour expliquer l’extraordinaire aventure que nous venons de vivre.

Le temps presse car nous savons que le même phénomène se reproduira dans quelques années pour le passage dans la cinquième dimension.

Je suis en contact avec des habitants de la cité intraterrestre proche de mon lieu de résidence, mais je rencontre aussi des habitants d’autres cités comme celle de Télos. Ils disposent d’instruments capables de prévoir le futur passage dans la dimension suivante. Nous sommes informés qu'il se produira une dizaine d’années après notre arrivée. Mais nous savons aussi que tous les résidents de la surface extérieure ne pourront l'effectuer et que certains demeureront dans la quatrième dimension.

Nous sommes nombreux à nous dévouer à la tâche d'informer et de préparer un maximum de personnes. C’est une période difficile mais nous savons que la récompense est proche. Elle fut grandiose, pour ceux qui réussirent le nouveau passage.

Cela fait maintenant trente années et, déjà, beaucoup d’événements se sont produits.

La beauté de la cinquième dimension ne peut être décrite par des mots. Il faut la voir, la ressentir de tous ses sens dont certains semblent nouveaux tellement ils se sont affinés. La fragrance des parfums, d’une telle délicatesse, crée en nous un sentiment de bonheur et de plénitude inconnu à ce jour.

C’est le paradis perdu, aujourd’hui retrouvé !

C’est, pour nous, chose surprenante que de voir la matière se modeler selon la volonté des habitants. Ceux que nous venons de retrouver sont capables de créer leur nourriture ou leurs vêtements, à partir de l’énergie que nous savons être la substance du créateur. Nous comprenons que celui-ci a mis à la disposition de ses enfants une substance de vie capable de leur assurer la sécurité et le bien être. Il suffit de diriger sa pensée vers les créations souhaitées. Nous venons d’apprendre que nous avons jadis mésusé de ce pouvoir et que nous l’avons utilisé pour des profits personnels et égotiques. La cinquième dimension n’est en fait que le paradis perdu dont nous avons été chassés et que nous retrouvons enfin. Il suffit de rêver et d’aspirer à retrouver ce paradis.

Aujourd’hui, je côtoie des êtres qui portent allégrement plusieurs siècles d’âge et quelques millénaires pour certains. Le plus agréable n’est pas la jeunesse ou l’esthétisme du corps retrouvés, mais cette sensation de légèreté que jamais je n’avais éprouvée lorsque je demeurais dans la troisième dimension.

Personne ne me croyait, lorsque j’expliquais jadis que nous avions la possibilité de vivre plus longtemps dans des corps rajeunis.

Que de larmes avons-nous versées avant de retrouver ce paradis qui hantait nos rêves ! Elles étaient le ciment de notre volonté de ne plus reproduire les erreurs passées et de respecter dorénavant les lois d’amour et de compassion que nous avions méprisées. Respecter ces lois nous offrait les bénédictions divines. La vigilance est acquise et je ne pense pas que ceux qui ont vécu pareille expérience retombe un jour, de manière durable, dans cette dimension que nous avons connue et qui demande tellement de travail, d’efforts et de souffrances. Que de conflits vécus, en réponse au désir de certains d’asservir les autres ! Ce fut une lutte constante pour la vie. Vivre dans ce paradis retrouvé nous a permis d'ancrer le désir de ne plus rechuter. Devenus des êtres expérimentés, tolérants et soucieux du bien être de tous, nous savons les actions à ne plus reproduire. Beaucoup souhaiteront, dans le futur, connaître notre expérience, sans pour autant la vivre.

Nous allons étendre ce paradis et le préparer à recevoir beaucoup d’êtres à la recherche de leur identité.

L'aptitude de diriger notre pensée de manière efficace pour créer notre nourriture n'est pas encore acquise, mais les habitants de ces lieux le font à notre place, en attendant que nous retrouvions cette capacité.

Aussi n’y a-t-il nul besoin que nous nous livrions à un travail acharné, comme c’était le cas dans la troisième dimension, pour subvenir aux besoins de notre famille. Nourriture et vêtements sont fournis gracieusement... Le logement aussi !

A notre arrivée dans la cinquième, il nous fut proposé des lieux de vie construits par ceux qui disposent de la capacité de créer par la pensée. Ils l'ont fait avec joie et personne n’a été contraint de le faire. Ici, chacun donne son temps et ses capacités selon son désir de servir.

Nous sommes nombreux à avoir rejoint cette dimension, mais j’ai l’impression que beaucoup sont restés dans les dimensions précédentes. Selon certaines informations, 5 à 7% de la population de la troisième seraient passés dans la quatrième et 10% de ceux-ci, dans la cinquième.

J’ai appris que de nombreuses personnes se sont portées volontaires pour participer aux travaux de restauration de la troisième dimension afin d’évacuer les sources de pollution et de danger. Après le départ d’un nombre important de ses habitants, beaucoup d’industries n’ont pu poursuivre leurs activités. Cela a permis à Urantia de se régénérer. Le déminage est nécessaire, ainsi que la mise en sécurité et le démantèlement de toutes les centrales nucléaires. J’attends, avec impatience, le jour où j’obtiendrai l’autorisation d'y retourner pour admirer les paysages qui demeurent en ma mémoire. Nous savons que cette possibilité sera accordée le jour où la troisième dimension aura retrouvé de nouvelles splendeurs et que des jardins de ressourcements y seront implantés. Il faut être patients !

Ma vie d’aujourd’hui est celle des habitants de la cinquième dimension. Même si les cités regroupent un maximum de 5000 habitants et n’ont rien à voir avec les mégalopoles de jadis, j’ai choisi de vivre hors de la ville. J'aime disposer d’espaces et j’ai besoin de la nature avec les oiseaux qui y vivent, l’animent et l’égaient. Les cités sont appelées cités cristallines, car elles rayonnent comme le cristal. Leur architecture ne ressemble en rien aux villes connues dans les dimensions précédentes. La malléabilité de la matière permet des prouesses architecturales que les créateurs utilisent afin de donner aux constructions des formes élancées et harmonieuses. Celles-ci ressemblent à nos cathédrales, mais les formes arrondies ont remplacé les angles.

Nous avons choisi une habitation sur un promontoire qui domine la mer. Ses formes donnent de la douceur au regard. Ici, Il n’y a ni usinages, ni assemblages. Toute création résulte, en ces lieux, de la pensée créatrice de ceux que l’on nomme les architectes et bâtisseurs. Les architectes créent les formes, puis les bâtisseurs dirigent l’énergie primaire qui s’y inscrit et se transforme, sous l’action de leur pensée, en l’une ou l’autre des matières désirées. Elles revêtent des tons d’une incroyable variété. L’habitation choisie, en accord avec mon épouse, s’habille de tons roses et bleus. De l’intérieur, les murs sont transparents mais un regard extérieur perçoit un ton opalin, veiné de blanc, préservant notre intimité. La toiture est une coupole au ton doré qui réfléchit, sans pour autant éblouir, les rayons des soleils.

Oui, je parle « des soleils » car, en arrivant dans la cinquième dimension nous avons eu la surprise de découvrir un second soleil qui donne une lumière légèrement atténuée par rapport au premier. Nos deux soleils permettent aux ténèbres de ne plus exister. Nous avons appris que ce second soleil n’est autre que la planète Jupiter, devenue le second soleil de notre système. Imaginez deux soleils qui éclairent ensemble ou alternativement les lieux, créant des harmonies inconnues, des ombres projetées douces et caressantes.

La beauté des lieux est inimaginable par rapport à ce que nous connaissions. La propriété qui nous est allouée est entourée d’un vaste terrain qui plonge en pente douce vers la mer. De gigantesques arbres, dont certains rappellent nos séquoias, agrémentent le parc et offrent un refuge à de multicolores oiseaux aux chants mélodieux. Un ruisseau serpente au milieu des jardins avant de rejoindre la mer. Son eau argentine est source de vie pour une grande variété de poissons aux tons chatoyants, allant du bleu au rouge, passant par l’orangé. Ici, nul insecte nuisible ou piqueur, seulement des papillons de toutes les couleurs et de grosses abeilles qui produisent un nectar délicat ravissant les papilles. Ces abeilles ne disposent d’aucun dard car elles n’ont nul besoin de se protéger contre d’éventuels prédateurs.

Mon épouse et compagne de toujours a retrouvé la beauté de sa jeunesse. Elle resplendit en ces lieux et m’émerveille, comme jadis, par son sourire enchanteur. Elle a conservé le goût du jardinage et transmet son amour aux fleurs qui donnent, en réponse, des corolles aux formes harmonieuses et couleurs variées, tout au long de l’année. Nous apprécions plus particulièrement une variété de roses au ton bleuté dont le sublime parfum marque de son empreinte notre propriété. Mais nous aimons aussi les roses au ton pastel, rose, rouge ou blanc.

Les lieux ont une sérénité et une douceur jusqu’alors inconnues. Le climat est tempéré et une légère brise caresse de temps à autre le paysage. Une pluie fine et désaltérante tombe de manière régulière une ou deux fois par semaine, en fin de soirée. La température printanière n’offre que d’infimes variations liées à la position des deux soleils.

Des écrans géants, encastrés dans les murs de notre demeure, nous permettent de recueillir les informations que nous désirons. Certains sont réservés à la communication avec nos proches et nos amis. Quand nous voulons échanger avec l’un d’eux, nous le voyons évoluer dans son lieu de vie et nous avons l’impression d’être à ses côtés. D’autres écrans nous permettent d’être informés de ce qui se passe sur notre planète, dans chacune de ses dimensions, mais nous pouvons aussi recueillir des informations sur d’autres lieux où vivent nos Frères et Sœurs de l’espace. Certains ont fait un long voyage pour venir nous aider à franchir les grands bouleversements et construire les infrastructures, en réponse aux souhaits des grands Maîtres et Sages de notre univers.

Il n’y a plus de gouvernements tels que nous les connaissions avant, plus de représentants élus par le peuple afin de créer sans cesse de nouvelles lois qui viennent contredire ou abroger les précédentes.

Ici, elles ont été établies une bonne fois pour toute. Il s’agit, en fait d’une charte des droits fondamentaux de chaque habitant et de règles universelles en vigueur sur les planètes parvenues à leur identité divine. L’une de ces règles implique que chaque objet créé soit évalué par une commission d'experts avant d'être reproduit. Cette commission décide si l’objet est susceptible d’apporter un réel bien être ou d'être utile à l’élévation spirituelle et à la compréhension du monde. Dans l’affirmative, il reçoit un agrément et rentre dans une liste qui peut être consultée sur nos écrans, avec toutes les informations fournies par ses créateurs. Si l’objet intéresse une personne, elle en fait la demande par l’intermédiaire de son écran. Dans cette dimension, la duplication est chose facile et se fait par des esprits créateurs qui se livrent avec dextérité à cette tâche.

J’ai été surpris par le nombre restreint d’objets agréés. Même si elle est abondante et inépuisable, l’énergie dont sont issus les objets doit être respectée et ne pas être utilisée à des productions inutiles qui viendraient encombrer nos espaces de vie. La sagesse nous a enfin rejoint !

Le principe de la vie en ce paradis retrouvé est le bien être pour tous, sans aucune distinction autre que celle du libre choix de chacun. Créer un objet afin de réaliser un maximum de profit, en faire une description avantageuse, plus ou moins inventée, afin qu’un maximum de consommateurs l'achète, n’a plus cours. D’ailleurs, l’argent n’existe plus. Pas d’argent, pas d’impôts, pas de politiciens, seule l’obligation de consacrer un minimum de 20 heures par semaine à des activités librement consenties qui tiennent compte de l'expérience acquise et des aspirations de chacun !

Bien sûr une administration existe toujours, mais elle n’a rien à voir avec celle que nous connaissions. Contrôles des impôts, contrôles administratifs, contrôles en tout genre ont disparus… Ici, elle se livre à la gestion et la répartition des tâches à effectuer. Elle accorde les autorisations nécessaires afin de se rendre en certains lieux ou espaces protégés, y compris la troisième dimension.

Grâce à l’un de mes écrans de contrôle, j’ai pris récemment des nouvelles de ce qui se passe en celle-ci. J’ai appris que la population avait fortement diminué. Le départ d’un certain nombre d’habitants fut l’un des premiers facteurs. Ceux qui sont restés eurent des difficultés, face à l’arrêt de nombreuses activités économiques, mais elles n’ont pas durées. L’effondrement des systèmes politiques, le rejet des anciens dirigeants, mirent en évidence des réalités volontairement cachées. Il ne fait plus de doute, aujourd’hui, que chaque planète au sein de l’univers est creuse et habitable et qu'un soleil central éclaire le continent intérieur. Les dirigeants le savaient depuis longtemps, mais ne souhaitaient aucun contact avec nos frères intraterrestres qui se sont fait connaître et ont joint leurs efforts pour venir en aide à ceux restés dans la troisième dimension. Ils participent à l’effort commun de dépollution et de remise en état des lieux. Tous les habitants de cette dimension s’activent, en coordination avec ces frères et des habitants de la quatrième dimension, à cette lourde tâche. Ceux qui sont restés savent qu’ils pourront rejoindre la dimension supérieure lorsque le travail sera terminé, non par le moyen que nous avons emprunté, mais par l’une des portes de passage qui ont toujours existé. Ils connaissent le travail qu’ils ont à accomplir afin de profiter de cette possibilité.

Au moment où certains passaient dans la dimension supérieure, les forces cosmiques puissantes ont induit des modifications dans l’ADN des humains. Leur horloge biologique fut modifiée et le vieillissement ralenti. Les femmes ont vu leur cycle de reproduction se modifier et, aujourd’hui, elles ne sont fécondables qu’une seule fois chaque année. La population demeurée en troisième dimension serait actuellement, selon certaines sources d’informations, de 3 milliards de personnes. Peut être un certain nombre des habitants restants opteront-ils de poursuivre leurs expériences en une troisième dimension, sur cette planète ou une autre, lorsqu’ils se réincarneront, mais j’ai été heureux d’apprendre que les sages avaient offert l’opportunité de passer dans la dimension suivante si une compréhension des lois d’amour et de compassion était acquise. Des cours, offerts au libre choix de chacun, permettent de comprendre le nouveau destin de notre planète.

Aujourd’hui, les auxiliaires des maîtres de l'ombre n’ont plus aucun pouvoir. Qu’ils soient politiciens, membres des églises, scientifiques, ou magnas de la finance, tous sont demeurés dans la troisième dimension et participent aux travaux de remise en état des lieux. Ils apprennent la réalité du service à autrui ! Quant aux maîtres de l’époque, ils ont dû rendre les armes. Ils ont dû s’exiler en d'autres lieux, sur d’autres planètes, où ils expérimentent aujourd’hui l’effet produit quand on est dominé et asservi. Certains furent dépolarisés et reprennent leur évolution depuis le départ. C’est le pire drame que puisse subir une âme pervertie.

Notre destin, aujourd’hui, pour toutes les dimensions de notre belle planète, se trouve entre les mains d’une hiérarchie de sages que nous avons appris à connaître et à aimer.

Le responsable du devenir de notre planète est le prince planétaire. Cette fonction fut assurée par celui que nous connaissons comme le Christ. Aujourd’hui il a quitté la planète afin de retrouver ses fonctions de Maître instructeur des univers. Nous le reverrons de temps à autre, lorsque ses nouvelles fonctions guideront ses pas vers ce lieu qu’il a tant aimé et auquel il a tant donné. Le nouveau prince est un être d’une grande bonté, très expérimenté dans la mise en place de nouvelles structures prévues par les sages pour répondre au futur de notre planète. Il est assisté par un conseil de douze sages qui ont pris leurs fonctions en même temps que lui. Ainsi une nouvelle équipe veille dorénavant sur nos destinées. A côté du prince, l’Isis planétaire a pris ses fonctions. Elle permet un équilibre parfait entre les polarités masculine et féminine. Alors que le prince et son conseil veillent à la mise en place des nouvelles infrastructures et nomment les responsables aux charges nouvelles, l’Isis planétaire, assistée par un collège de femmes, veille à l’équilibre et à l’harmonie entre tous. Isis fut la mère du Christ. Celle que nous avons tant priée sous le nom de Marie assume aujourd’hui de grandes responsabilités. Nous sommes toujours heureux lorsqu’elle apparaît sur nos écrans pour nous transmettre des messages d’une grande portée spirituelle et des encouragements dans les tâches que nous réalisons pour le bien commun.

Parmi les nouveaux responsables, il me plaît de vous citer celle qui, sous la responsabilité du prince, est chargée de la coordination de tous les travaux dévolus à nos Frères et Sœurs des étoiles qui ont reçu l’autorisation de s’installer sur notre belle planète afin de l’aider dans l’accomplissement de son œuvre. La princesse Ichnalia, originaire des Pléiades, assume cette tâche. Nous connaissons ses origines divines et nous lui sommes reconnaissants pour tout ce qu’elle a réalisé depuis son arrivée. La Mère des Mères s'est incarnée afin d’œuvrer à l'expansion des univers...

 

Commander cet ouvrage pour lire la suite...

 

Je vous remercie du fond du cœur d'avoir lu cet ouvrage. J'espère qu'il vous a permis de comprendre que vous êtes, aux yeux de l'univers, un être merveilleux, qu'il vous sera donné de retrouver, un jour, ces magnifiques capacités du corps humain que j'ai évoquées et que vous pourrez éliminer toute souffrance de votre chemin de vie.

Je formule pour vous et tous ceux que vous aimez, mes vœux les plus sincères pour que vous atteigniez ce but le plus rapidement possible.

 

Claude Delarose.
 

Cet ouvrage n'étant plus disponible dans les grandes librairires, je me propose de vous l'envoyer gratuitement sous forme de fichier e-book ou bien Word, selon votre choix.

Demandez-le par l'intermédiaire de "contact"en haut de page.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 


compteur de visite html

Date de dernière mise à jour : 18/07/2019

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site