Réflexions sur l'éventuel changement de l’orbite terrestre.

L'article de Claude consacré au changement de l'orbite terrestre m’a beaucoup intéressé et fait jaillir en moi une sensation très agréable basée sur la confiance en ce qui vient. 

Les idées et analyses exposées me confortent, en effet, dans l’idée que nous vivons une période exceptionnelle, malgré les apparences. Nous vivons, en tant qu’acteur et spectateur, au sein de transformations importantes qui s’appliquent non seulement au niveau de notre planète, mais aussi au niveau de notre système solaire et au-delà de celui-ci.

 Des modifications significatives s’opèrent aussi au niveau de nos structures corporelles les plus fines, atteignant ainsi les bases même de notre ADN. Une des conséquences immédiates est la possibilité d’accéder à un niveau supérieur de conscience pouvant se répercuter sur notre processus d’évolution.

 Oui, je ressens bien ce changement profond qui est en marche et qui s’exprime notamment comme tu l’indiques, par la modification de l’orbite terrestre, de l’ouverture de nouvelles portes spatiotemporelles et du fonctionnement d’une nouvelle grille magnétique. Tous ces évènements vont certainement nous permettre d’accéder à d’autres réalités et pourquoi pas à d’autres mondes.

 L'une des conditions est que nous soyons en harmonie avec la vibration montante. Mais cela suppose aussi une contre partie. Je pense au travail que chacun doit effectuer sur lui-même, avec les outils qui lui conviennent, au fur et à mesure du déroulement journalier des actes de la vie courante.

 La mise en application de la Paix, l'Amour et l'Harmonie est indéniablement nécessaire et  doit être suivie d’un changement du  « regard/sentiment/pensée  », accompagné d’une volonté sincère pour la mise en pratique de l’ouverture du cœur.

 On en revient donc toujours à l’incontournable nécessité de se changer soi même avant d’espérer voir changer le monde qui nous environne. J’évoque ici des choses qui apparaissent comme des redites, mais dont j’ai besoin de reparler car elles peuvent aussi nourrir l’auto-analyse, tout en facilitant la prise en compte d’expériences qui doivent être vécues en tant que telles, sans pour autant engendrer une quelconque culpabilisation. Je trouve que ce mot est un véritable verrou qui  véhicule une des énergies les plus dévalorisantes pour l’être humain et lui procure de nombreux maux, à commencer par celui de l’incapacité à agir pour son propre intérêt. C’est un frein à l’évolution et en cela un facteur limitant pouvant interférer négativement avec le processus de l’ascension.

Il est certain que ce processus nous concerne et qu’il concerne aussi notre mère la Terre. Il induit aussi une réflexion qui touche à la compréhension de l’obtention de « la masse critique » pour la planète.

 Je pense aussi, que d’un point de vue général, la notion d’énergie/nourriture est très parlante et qu’elle tend à nous rappeler l’importance de l’énergie/lumière sur le  plan matériel comme sur le plan spirituel.

 Dans le cas présent j’ai bien noté qu’il s’agit, comme tu l’indiques, d’un changement qui va s’effectuer lors de l’alignement de la terre sur sa nouvelle orbite et qui bénéficiera de l’intervention de Maîtres et d’Etres réalisés ayant pour but de favoriser le bon déroulement des évènements.

 Concernant la vague systémique, dont tu nous as parlée à plusieurs reprises, il est rassurant de penser que des frères et sœurs intra terrestres ont travaillé à l’élaboration d’une grille énergétique qui permettra de réduire la puissance de cette vague, assurant ainsi la protection de l’humanité tout en conduisant notre planète vers sa nouvelle orbite. C’est ainsi effectivement, et je le souhaite aussi, que les hypothèses formulées il y a un certain temps déjà et  qui concernent le couronnement de la planète et sa nouvelle naissance pourront être confirmées.

 A propos de Sirius et d’Orion la question que je me pose est la suivante : notre planète subit-elle toujours de manière constante leur influence ou est ce que celle-ci  s’exerce de manière cyclique à l’image de ce qui s’est produit pendant la période Atlante et au début de la période Egyptienne ? Il est dit que les grands prêtres savaient communiquer avec elles, mais de là à établir une relation à l’identique avec ce processus d’accompagnement ?

 Pour ce qui est de l’aide des frères et sœurs intraterrestres elle sera sans aucun doute indispensable pour nous aider à franchir ce cap difficile de l’élévation importante de la fréquence vibratoire et donc de favoriser une nouvelle ouverture de conscience. Ceci s’accompagne bien entendu d’une meilleure compréhension de qui nous sommes en réalité et des capacités extraordinaires de l’être humain. Les paroles de Soria sont à cet égard tout à fait éloquentes et montrent à quel point nous sommes arrivés  à la période du «Tout possible » avec pour conséquence la  réalisation d’une multitude de potentialités.

 La confiance en ce qui vient, et donc l’absence de peur, la maîtrise de ses  émotions, de ses sentiments et de ses pensées, l’ouverture du cœur, et  notre pouvoir de cocréation sont autant d’éléments qui  doivent favoriser  l’utilisation des énergies nouvelles pour le plus grand bien de l’humanité.

 Eglantine  Melchior.       

 D'Isaac Plotain : 

Claude m'a proposé de donner, en complément à l'excellent article d'Eglantine Melchior, ma vision sur ce qui est prédit dans les bouleversements attendus et en particulier le changement d'orbite terrestre prévu par certains de nos correspondants.

 Je ne sais s'il y aura ou non modification de l'orbite terrestre, mais ce que je puis affirmer, c'est que l'éther existe bien, même si nos scientifiques hésitent à lui donner à nouveau ce nom. Certains l'appellent champ subquantique et d'autres parlent de l'influence de l'observateur sans faire, pour autant, le rapprochement avec la simple modification du milieu que celui-ci induit. Comment l'observateur pourrait-il avoir une influence sur une expérience sans son interaction avec le milieu ? Il serait aussi absurde de penser que l'observateur influence l'expérience que de penser que le soleil influence la vitesse orbitale des planètes, sans un intermédiaire. Or, la physique des quantas et les dernières expériences, dont celles du récent prix Nobel de physique, prouvent de manière indiscutable que l'observateur a une influence sur le résultat de l'expérience, de même qu'il est prouvé que la vitesse orbitale des planètes est proportionnelle à leurs distances au soleil.

 Il peut donc être acquis que l'espace n'est pas vide et qu'il existe bien un milieu par lequel les astres sont liés, mais aussi les atomes constitutifs de la matière.

 Ce milieu est donc susceptible de retransmettre tout évènement stellaire qui se produit en un point de l'univers, au même titre que l'eau transmet et propage la vibration produite par un tremblement de terre pour transformer l'énergie de cette vibration en tsunami, le long des côtes qu'elle atteint.

 Les astrophysiciens reconnaissent les explosions d'étoiles géantes. Il ne fait aucun doute que ces explosions induisent au sein du milieu des ondes qui parcourent l'univers.

 Si une telle onde atteint notre système solaire et notre terre, quel en sera l'impact ? Pourrait-elle entraîner une modification de l'orbite terrestre ? Il m'est impossible de l'affirmer, mais il ne fait aucun doute qu'elle aura une influence sur nos conditions de vie.

 Cette onde cosmique s'apparente à un champ photonique de haute intensité. Sera-t-il en mesure d'induire de profonds changements sur la nature de notre véhicule ? Certains parlent de la transformation de notre véhicule à base de carbone en un véhicule à base de silicium ? Nous voici subitement éloigné de la science... en apparence seulement, car celle-ci s'intéresse ces derniers temps aux transmutations à froid. Après avoir décrié les expériences de Pons et Friedman, certains commencent à reconnaître la validité de la transmutation à froid du Nickel dans les générateurs mis au point par Rossi. Nous sommes proches des transmutations du mercure en or si chères aux Alchimistes.

 Cette onde aurait-elle une suffisante puissance pour transmuter notre structure carbonée en une structure silicée ? Il faudrait, pour cela, que nos atomes de carbone et d'oxygène, qui constituent la base de nos chaînes lipidiques et protidiques, ainsi que la structure de notre ADN, fusionnent entre eux (C = 6 protons, O = 8 protons, Si = 14 protons).

 Je reconnais volontiers que nous entrons dans le domaine de la science fiction et du rêve.

 Mais je ne suis pas le seul à rêver. Nos grands physiciens rêvent de créer, un jour, des ordinateurs ultra performants, sur la base des récentes découvertes en physique quantique.

 Pour ma part, je préfère rêver d'acquérir un véhicule qui me dispense d'avoir à utiliser toutes ces futures technologies et me procure tout ce dont je pourrais avoir besoin.

 Je ne sais quand la future vague systémique nous atteindra. Je sais simplement que cela se produira un jour, sans connaître l'influence de cette vague sur nos vies... Je souhaite simplement qu'elle permette l'éradication de la souffrance générée par une civilisation qui a perdu sa raison d'être et son but : le bonheur de tous et non l'illusoire richesse de quelques uns...

 Isaac Plotain.

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 06/11/2012