Partage des biens.

Pollution

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) indique qu'une personne sur huit meure prématurément du fait de l’exposition à la pollution de l’air. La pollution de l’air est désormais le principal risque environnemental pour la santé dans le monde.

La lutte contre cette pollution de l'air est donc indispensable pour notre santé et notre qualité de vie.

Nos villes deviennent invivables. Il est urgent de trouver des solutions autres que l'interdiction de circuler les jours des pics de pollution.

Pourquoi ne pas créer de petites voitures électriques seules autorisées à circuler dans nos villes et créer à la périphérie des villes des centres communs de véhicules longues distances dont chaque voyageur disposerait le temps de son voyage ou de son déplacement ?

Il est aussi à constater la prolifération des biens au niveau individuel dont beaucoup sont très peu utilisés. Cela est vrai pour une perceuse, une tondeuse, un taille haie, une tronçonneuse ... Afin d'éviter la prolifération de ces biens, pourquoi ne pas créer au niveau local des structures de biens partagés où chaque citoyen pourrait venir les prendre le jour où il en aurait un besoin temporaire ?

Habitant sur la Côte d'azur, je suis toujours surpris par le nombre de logements fermés  plus de 10 mois dans l'année.

Ne pouvons-nous envisager une société qui aurait fait sienne cette devise :

"Le partage des biens plutôt que leur prolifération"  ?

Date de dernière mise à jour : 22/07/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site