Respect des différences.

Racisme

Les grands textes fondateurs de notre démocratie ont fait de l'égalité des droits la pierre angulaire de notre système juridique. En effet, la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 proclamait dans son article 1er:

« Tous les êtres humains naissent et demeurent libres et égaux en droits et en dignité ».

Vœu pieux qui ne fut jamais appliqué si nous regardons l'histoire de notre pays.

Notre  volonté de conquête et d’assujettissement fit éclater ce superbe principe émancipateur et égalitaire. Le programme colonial français ne put se réaliser que par l’affirmation d’une infériorité tenue pour évidente et incontestable des populations visées, laquelle justifiait une mission civilisatrice dont le fardeau reposait sur les seules épaules de la race blanche dont une large partie pour les anglais et les français.

La suprématie de la race blanche fut un postulat sur lequel s’accordaient très largement les scientifiques, philosophes et hommes politiques du 20ème siècle. Combiné avec la mission civilisatrice, le suprématisme blanc était un élément fondamental de l'idéologie coloniale.

Le racisme d'aujourd'hui est l'héritage de cette pensée coloniale. Il est étroitement lié à la convoitise, la haine, l'intolérance et l'idéologie. Il est à la base même de multiples conflits régionaux ou planétaires. Nous en avons eu un terrifiant exemple avec l'extermination du peuple juif lors de la dernière guerre mondiale.

Les idéologies racistes se sont propagées et ont servi de fondement à des doctrines politiques conduisant à pratiquer des discriminations raciales comme en Afrique du sud, des ségrégations ethniques et à commettre des injustices et des violences, allant jusqu'au génocide, comme au Ruanda.

Le développement récent de la génétique a permis de se rendre compte que tous les hommes descendaient d'une même population d'Afrique noire, qui s'est scindée en sept branches au fur et à mesure du départ de petits groupes dits fondateurs. Leurs descendants se sont retrouvés isolés par des barrières géographiques favorisant  une légère divergence génétique.

Aussi devrions-nous prendre conscience que chaque être humain a non seulement la même origine, mais dispose des mêmes capacités à partir du moment où il se trouve dans les mêmes conditions de vie. Nous avons aujourd'hui de brillants polytechniciens d'origine africaine...

Le racisme est une idéologie qui ne peut mener qu'à la destruction et au conflit !

Nous devrions prendre conscience qu'au lieu de nous diviser, nos différences nous enrichissent. Aussi est-il fondamental que les décisions de nos dirigeants encouragent et favorisent :

 "La reconnaissance et le respect des différences plutôt que les oppositions de classes, races ou choix de vie."