L'énergie libre.

Il existe une alternative à l’énergie nucléaire ! 

Dans les années 1903, le grand inventeur Nicolas Tesla déposait un brevet où il expliquait la possibilité de tirer de l’énergie libre à l’aide d’un condensateur dont l’une des faces captait le rayonnement cosmique et l’autre face, implantée dans le sol, captait les courants telluriques. 

Dans les années 1975 le professeur Vallée faisait paraître le théorie de la Synergétique et l’ingénieur belge Eric d’Ocker, sur la base de cette théorie, obtenait au secondaire d’un montage électrique 4 fois plus d’énergie que celle envoyée au primaire. La revue « Science et Vie » se faisait l’écho de cette découverte.

 Depuis de nombreuses années, partout sur la planète, des chercheurs réalisent des montages à partir d’aimants tournants, démontrant qu’il est possible d’extraire de l’énergie libre du milieu qui nous entoure. Il suffit de taper « énergie libre » dans un moteur de recherche pour recueillir de multiples informations. Vous pouvez aller, pour être informé, directement sur le site :

http://www.magnetosynergie.com/ 

Les autorités politiques et scientifiques ont toujours refusé d’explorer le domaine de l’énergie libre, car elles ont toujours eu la conviction que l’espace était vide et qu’il était absurde de vouloir extraire de l’énergie du vide.

La physique fondamentale a largement évolué. Les expériences réalisées par Alain Aspect et son équipe, au laboratoire d’optique d’Orsay, démontrèrent de manière irréfutable que deux particules jumelles sont en corrélation, quelque soit la distance. Or, cette corrélation ne peut se faire que par l’intermédiaire d’un milieu.

 De nouvelles théories émergent, démontrant que ce milieu est énergétique et qu’il est possible d’en extraire de l’énergie.

 Einstein précisait lors d’une conférence à Leyde, en mai 1920, que selon la théorie de la relativité, l’espace était doué de propriétés physiques qui impliquaient l’existence d’un milieu doué de propriétés particulières. Il ne niait pas l’existence d’une énergie de l’espace comme certains ont pu le laisser croire.

 La potentialité de pouvoir extraire de l’énergie libre et gratuite du milieu, en quelque point de l’espace, devient de plus en plus évidente.

 Les récents évènements au Japon nous rappellent la nécessité de trouver une alternative au nucléaire. La production d’énergie solaire, éolienne ou marémotrice ne peut être suffisante. La production d’énergie à partir des  tokamaks est incertaine et ne pourra se faire, au mieux, que dans une quarantaine d’années.

 

Date de dernière mise à jour : 07/04/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site