Halte aux abus des banques !

1 - LES FAITS :

Du jour au lendemain, une jeune mère de famille qui travaille seule pour élever ses deux enfants, se retrouve avec son compte courant bancaire bloqué, sans savoir pourquoi. Peu de jours après, elle reçoit un courrier du service contentieux de la banque lui enjoignant de régler une somme proche de 400 euros, sans lui en donner la raison.

 Cette jeune femme, artisan de métier, doit se débattre une journée entière pour obtenir le numéro de téléphone du service contentieux car il ne figure pas sur le courrier envoyé par la banque et découvre que la personne est en congés... Après quelques jours, elle apprend, de cette dernière, que le versement de ses allocations logement d'il y a trois mois n'a pas été effectué par les services de la CAF, sur le compte que gère la banque et sur lequel cette jeune femme n'a aucun accès ni contrôle. Il lui est demandé qu'une somme de 400 euros soit versée sur le compte afin de le débloquer et on la prie de bien vouloir se procurer le justificatif du versement par la CAF, si elle veut que la banque lui crédite ses APL.

 En obligeant ainsi une personne aux revenus modestes, à verser, du jour au lendemain, une somme de 400 euros, pour une erreur de gestion dont elle n'est nullement responsable, qu'elle provienne de la CAF ou de la banque, en l'y contraigant par des moyens coercitifs, les agents de cette banque oublient les conséquences dramatiques de leurs actes. Ils oublient que, peut être, cette femme et ses enfants n'auront pas de quoi manger dans les jours qui suivront...

Moi-même, qui me suis porté caution pour un prêt, j'ai été victime de cette banque et du système. J'ai vu mes avoirs bloqués au-delà de la caution accordée et j'ai dû faire de multiples démarches pour enfin disposer de mon argent.

Il n'est plus possible d'accepter ces abus intolérables !

2 - SIGNEZ CETTE PETITION !

Elle est diffusée afin d'interpeller les pouvoirs publiques et les responsables des banques pour que de telles abus, mais aussi ceux que vous signalerez, disparaissent :

http://www.petitionpublique.fr/?pi=HAB2012

Plus vous serez nombreux à la signer, plus nous aurons de chances que les choses changent !

3 - REFLEXIONS SUR LES ABUS BANQUAIRES ET SUR CE QUE NOUS POUVONS FAIRE :

 L'objectif de notre site est de faire ressortir ce qu'il y a de plus beau sur cette terre et dans le coeur humain et je suis convaincu que la bonté et la compassion sont dans les coeurs de ceux qui travaillent au sein du système bancaire.

 Mais ceux qui sont à la tête de ce système, qu'ils ont conçu, se créent des parachutes dorés. La majorité ne visent que le pouvoir et le profit et n'ont que faire du malheur dont ils peuvent être la cause.

 Vous, qui travaillez au sein du système bancaire, allez-vous continuer de vous laisser imposer un tel système sans âme, ou bien allez-vous collaborer afin de proposer des solutions plus humaines qui n'écrasent pas les plus démunis et mettre de la transparence dans vos actes ? Allez-vous appeler à votre tête des dirigeants plus humains ?

 Je vous invite à devenir actifs et sources de propositions afin que votre outil de travail soit préservé grâce à une meilleure humanisation. Et surtout, de ne jamais accepter, en demeurant passifs, l'implantation d'une puce sous la peau que l'on vous imposera bientôt, afin de mieux vous contrôler. Si vous souriez à mes propos, je vous invite à taper "micro puces sous-cutanées" dans un moteur de recherches afin de  vous informer. Vous pouvez aussi lire le début de ce site très bien documenté sur la question :

 http://www.freewebs.com/nomicrochip/index.htm

  Vous tous, qui êtes clients de ces banques, allez-vous rester passifs ? Je vous invite à rechercher la banque la plus humaine qui soit et ne pas craindre de la choisir. Elle vous aidera dans les transferts de compte. Des  initiatives en ce sens voient le jour et bientôt certaines de ces banques établiront une charte déontologique qui sera la base de leurs actions et de leur promotion. Nous, Internautes, nous nous épaulerons afin de faire connaître ces nouveaux organismes.

 Réagissons et mettons un peu d'humanité dans nos actions et décisions, même si elles vont à l'encontre des sacro saintes règles que l'on veut nous imposer. Et puis, soyons sources de propositions pour que nos décideurs mettent en place des règles et procédures plus humaines.

  J'invite tous les internautes qui liront cet article à envoyer le lien vers celui-ci, à leurs amis, aux membres de leur famille et à la personne qui gère leur compte, si elles ont son adresse mail. Si vous ne l'avez pas, vous êtes en droit de la demander.

 Il est temps que nous agissions ensemble, clients et employés de banque, de manière solidaire, pour que des règles plus humaines soient mises au coeur du système bancaire chargé de gérer notre argent. Personne d'autre que nous ne changera ce monde. Si vous comptez seulement sur les politiques ou ceux qui dirigent et contrôlent les systèmes en place, vous risquez d'être profondément déçus. Agissons avec les pouvoirs qui sont les nôtres : le pouvoir d'acheter et de choisir, le pouvoir de dire non à une décision si elle heurte notre conscience, mais aussi le pouvoir d’être source de proposition, à quelque niveau de l'échelle sociale que nous soyons.

5 - LES ASSUREURS :

  Ce qui est vrai pour le milieu bancaire est vrai pour le domaine des assurances. J'ai quitté, voici deux années, une société d'assurance où j'étais client depuis trente trois années parce qu'elle avait pris des orientations comparables à celles que je viens d'évoquer pour cette banque, où il fallait passer par une plate forme anonyme et payante pour avoir le moindre renseignement ou rendez-vous. J'ai trouvé un assureur dont je suis totalement satisfait, que je peux joindre à tout moment, qui me rappelle si sa ligne est occupée, qui me soumet de pertinentes propositions afin d'adapter au mieux mes contrats. Et qui plus est, est parfaitement compétitif...

 Les solutions existent et Internet peut nous aider à les trouver et à les appliquer. Je suis disposé à donner l'adresse de mon nouvel assureur à toute personne qui me le demandera et j'attends le moment où il me sera possible de vous donner les coordonnées d'une banque où la notion d'humain voudra dire quelque chose.

 Ecrivez moi à cette adresse : claudedelarose@yahoo.fr

 Bien amicalement.

 Claude Delarose.

 Il y eu une heureuse issue pour cette jeune mère de famille que j'ai défendu durant de longs mois afin de lui obtenir un dédommagement de 500 euros. Mais combien d'autres personnes demeurent les victimes de ce système qui écrase les plus démunis ?

Ne restez pas isolés ! Adhérer à une association de défense des consommateurs contre les abus bancaires.

Je vous recommande la FNACAB dont jai apprécié la compétence et le dévouement : http://www.fnacab.org/

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 05/11/2012