Terre creuse correspondance 5. FIN.

Bonjour Etienne,

J’ai mis à votre disposition, et bien sur à celle de tous les chercheurs, mes explications sur le principe Biefeld-Brown à partir de l’existence des micros électrons.

Pour cela j’ai créé une nouvelle rubrique dans ce chapitre et j’ai édité une partie de mon brevet et les explications qui ont permis l’acceptation de celui-ci dont voici le lien :

http://claudedelarose.e-monsite.com/pages/a-sciences/brevet-d-un-moteur-a-propulsion-a-particules-g.html

Comprenez que mes explications dans mes ouvrages ne dépassent pas un premier niveau, mais permettent à une majorité de gens de percevoir une autre réalité.

Mes échanges avec Pierre atteignent un autre niveau qui fournit un peu plus de matière scientifique aux chercheurs en énergie libre.

Les explications que je donne aujourd’hui sur l’effet Biefed-Brown sont d’un niveau tel qu’il me semble que peu de gens sont aptes à les comprendre. C’est la raison pour laquelle je ne les ai jamais transmises, hors l’examinateur du brevet.

Vous m’en fournissez l’occasion et je vous en remercie. Peut-être serait vous le second à comprendre mes explications et en convaincrez-vous vos confrères, si vous faites vraiment partie de ce milieu, en apportant des bases expérimentales faciles à découvrir à partir des données que je donne.

Vous nous en direz un peu plus sur vous et vos activités, si vous le souhaitez.

N’oubliez pas que je travaille sur cette théorie depuis quarante années et qu’il m’est impossible de vous transmettre mes connaissances en quelques échanges par Internet. Et de toute façon, je ne souhaite pas tout dire et tout transmettre.

Pour l’instant, je vous ai suffisamment donné d’éléments vous permettant de réfléchir et de transmettre, si tel est votre but.

A vous de m’en convaincre !

Bien à vous.

Issac Plotain.

Bonjour Isaac,

 Merci beaucoup pour le lien du brevet, car je suis curieux de nature et je pourrai ainsi mieux me rendre compte de la complexité qui se cache derrière vos ouvrages de vulgarisation.

Je m'intéresse à la physique théorique et aux nouvelles ouvertures permettant de faire progresser la science. Cela reste cependant un hobby.

Mon métier ne me permet pas de travailler dans la recherche mais j'ai suivi des études d'ingénieur en physique et pourrai peut-être comprendre votre document et établir un contact avec mon université concernant ce domaine passionnant.

Je ne peux évidemment pas vous promettre actuellement de me dédier totalement à cette recherche ; cela dépendra de mes capacités et du temps nécessaire à ce travail.

Bien à vous.

Etienne.

Bonjour Eti,

Je vous remercie pour les informations relatives à votre expérience et à ce qu’il vous est possible d’entreprendre.

J’espère que vous parviendrez à comprendre ma démonstration de l’effet Biefeld Brown.
Si tel est le cas et que vous m’en apportiez la preuve, j’éditerai à votre usage la « théorie des milieux » élaborée en 1975. Cette théorie, que je n’ai jamais diffusée, m’a permis de comprendre l’existence hypothétique de ces particules, ainsi que le fonctionnement de la gravitation.

C’est à partir de 1975 que j’ai entrepris des recherches pour comprendre pourquoi les physiciens avaient nié l’existence de l’éther et pourquoi Einstein leur avait emboîté le pas, alors que sa théorie aurait pu s’élaborer sur des bases physiques pour arriver au même résultat.

J’ai découvert qu’Einstein avait reconnu ultérieurement l’existence de l’éther, lors de sa conférence de Leyde.

Comme je le dis dans mon dernier ouvrage, la plus grosse erreur scientifique du 20ème siècle fut certainement d’avoir nié l’existence de l’éther.

Comment expliquer que les astres puissent se mouvoir selon des lois précises dans le vide ? Comment la vitesse de chaque planète pourrait-elle être proportionnelle à sa distance au soleil sans un lien avec lui ?

Par magnétisme m’ont répondu certains. Mais lorsque je leur demandais de m’expliquer ce qu’était ce magnétisme dont il parlait, ils en étaient incapables.

Lorsque j’expliquais que la circulation d’électrons au sein d’une matière conductrice mettait en mouvement les micros électrons de l’espace, ils commençaient à entrevoir ce que pouvait être un champ magnétique…

Si je vous dis tout cela, c’est pour vous permettre de comprendre que cette théorie peut ouvrir un champ de compréhension sur des phénomènes connus mais non expliqués, ouvrir la porte à des découvertes et à des applications nouvelles.

Un laboratoire de recherche au sein d’une faculté pourrait certainement être motivée par ce genre de recherche.

Je vous souhaite donc bon courage pour tout d’abord comprendre, puis ensuite transmettre… si telle est votre destinée !

Bien amicalement.

Isaac Plotain.

Voilà, mes échanges se sont terminés là avec Etienne que je remercie pour m'avoir permis d'aller plus loin dans mes explications. Mais il n'a jamais repris contact avec moi et ne m'a jamais demandé la publication de la théorie des milieux, celle qui m'a permis en 1975 de prendre conscience de l'existence de ces micros électrons de l'espace. Celle-ci est non publiée à ce jour. J'attends pour cela qu'un scientifique, ouvert aux idées nouvelles, s'intéresse à ma théorie et prouve son intérêt.

 Les échanges que vous venez de lire ont eu lieu sur le site dont voici le lien :

 http://www.magnetosynergie.com/

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 30/08/2012