Terre creuse. Correspondance 4.

Bonjour Isaac,

En reprenant votre dernière réponse,

Pouvez-vous me donner des références (publications scientifiques ou autres) et/ou des résultats de vos propres recherches qui mettent en équations ces phénomènes ?

« Le monde est régi par des lois physiques et non mathématiques. Les mathématiques devraient être au service de la physique et non l’inverse. Pour moi, une courbure d’un espace temps ne veut rien dire, alors que je comprends parfaitement ce qu’est l’inverse du gradient de la pression d’un milieu. Il est démontrable que c’est la même chose. »

« J’ai indiqué que les théories de la relativité étaient tout à fait exactes et compatibles avec mon hypothèse, mais qu’il leur manquait le paramètre de la pression du milieu qui leur permettrait d’expliquer des phénomènes, aujourd’hui reconnus, comme le dépassement de la vitesse de la lumière. »

Même demande ; si la relativité est tout à fait compatible avec votre hypothèse, vous devriez en avoir la preuve théorique, non ?

 « Alors, je préfère transmettre mes hypothèses à ceux qui cherchent à comprendre ce monde en dehors des équations mathématiques et du monde scientifique. Encore faut-il que ces chercheurs fassent un minimum d’efforts pour les comprendre et soient informés des phénomènes physiques reconnus comme irréfutables. Vous faites partie de ceux là et je vous en suis reconnaissant car vous me permettez d’expliciter un peu mieux ma théorie auprès de ceux qui nous liront. »

 Tout à fait d’accord que l’on peut comprendre ce monde en dehors des équations mathématiques mais vous avez visiblement une bonne connaissance des théories acceptées par le monde scientifique, en déclarant que vos hypothèses peuvent facilement être intégrables à ces équations « classiques » pour les englober dans votre nouvelle théorie.

 A partir de là, il serait très simple de jouer le propre jeu du monde scientifique académique, en leur démontrant sous forme mathématique le bien-fondé de votre nouvelle théorie, n’est-il pas ?

« J’ai suffisamment côtoyé ce monde pour savoir que les idées nouvelles ne peuvent venir que de l’élite issue de ce milieu et sous la stricte réserve que l’ordre économique établi soit respecté. »

Pourrait-on mieux connaître votre passé scientifique et l’histoire de vos mauvaises expériences en côtoyant ce monde si corrompu ?

Bien à vous,

Etienne.

 Bonjour Etienne,

Dans les années 80, j’ai déposé un brevet sur un moteur qui s’appuie sur l’existence de ces particules de l’espace, en complétant certains travaux de Towsend Brown.

Au départ, l’examinateur a rejeté ce brevet. Je lui ai transmis une démonstration physique et mathématique et le brevet a été accordé.

Je vais essayer de retrouver ce brevet et cette démonstration et je la publierai en tout anonymat sur Internet afin de vous permettre d’en prendre connaissance. Vous déciderez alors si cette démonstration est suffisante pour vous permettre d’ouvrir, comme vous le dites, des brèches dans le monde scientifique sur des bases concrètes.

Mais il faut que nous soyons clair : je ne souhaite nullement être aidé à surmonter ce monde scientifique. Je recherche la sérénité et mes actions ont aujourd’hui pris d’autres chemins. Si vous entamez une action quelconque, vous le ferai seul, sans mon appui, et avec votre seule conviction. Et vous devrez apporter votre part de travail, sans me demander de vous fournir toutes les équations mathématiques qui vous permettraient de convaincre vos confrères.

En divulguant mes idées sur la base d’un brevet, je souhaitais prendre date sur l’idée et certaines de ses applications et éviter que dans l’avenir certains ne se l’approprient.

Répondre à votre demande sur mes déboires avec le monde scientifique serait purement anecdotique et ne permettrait guère de faire avancer la cause de la réalité scientifique.

Vous semblez être attaché à faire avancer cette cause. Je suis de tout cœur avec vous et vous souhaite bon courage.

Bien à vous.

Isaac.  Suite :  Terre creuse corespondance 5. FIN.

Date de dernière mise à jour : 27/08/2012